Marrakech
Un week-end de loisirs et de détente, entre nature et culture

Envie d’une échappée vraiment dépaysante, entre tradition et modernité ? Direction Marrakech, l’incomparable cité ocre du Royaume. Sa lumière, ses couleurs et ses parfums enivrants vous invitent à une escale hors du temps, idéale pour se détendre en famille, entre amis ou en couple. Mêlant les époques et les influences d’ici et d’ailleurs, Marrakech est l’escale idéale tant pour les amoureux d’histoire et de patrimoine que pour les inconditionnels du shopping et de soirées animées.

Fascinante par ses contrastes, Marrakech, avec ses nombreux lieux et enseignes à la mode, a su conserver son visage millénaire et cette magie d’un autre temps.

Jour 01

Afin de débuter tout en douceur votre balade dans la médina de Marrakech, rendez-vous devant Dar El Bacha, l’actuel Musée des Confluences dédié à la richesse et à la diversité de l’identité marocaine. Demeure construite à l’origine pour le célèbre Pacha El Glaoui, Dar El Bacha est dotée d’un fastueux décor de zelliges et de stucs ciselés, de colonnes aux chapiteaux sculptés et de portes en cèdre minutieusement travaillées à la main. Si vous avez envie de faire une première halte gourmande, un café à remonter le temps est niché à l’intérieur du musée.

En continuant droit devant, après quelques minutes, vous trouverez le souk Chérifia, dont le premier étage accueille le Carré des créateurs. Jolies tuniques brodées de sfifa, gandouras bariolées, pochettes à pompons confectionnés par les artisans, laissez-vous tenter par cet artisanat unique.

Voir plus

Tout en cheminant jusqu’à la place Jemaa El Fna, ne manquez pas d’apprécier les différentes boutiques traditionnelles mettant à l’honneur le talent et la créativité des artisans marrakchis. Surtout, n’hésitez pas à suivre votre intuition. Car, si tous les chemins mènent à Jemaa El Fna, le plus court n’est pas forcément le meilleur. Autour de la célèbre place, ce sera toujours le bon moment pour une collation achetée dans les stands de fruits secs, de pâtisseries traditionnelles et d’olives marinées.

Pour apprécier le faste d’autrefois, direction la Kasbah, où est érigé le somptueux Palais Badii. Pour y arriver depuis la place Jemaa El Fna, empruntez la rue Riad Zitoun Jdid. Sur la route, si vous vous intéressez au patrimoine populaire, ne manquez pas de vous arrêter au Musée Dar Si Saïd, le nouveau temple du tapis ou au Musée Tiskiwin, nommé aussi Musée Bert-Flint, consacré à l’artisanat, qui propose un voyage à travers le Sahara entre Marrakech et Tombouctou.

Au bout de la rue, de lourdes portes donnent accès au Palais Bahia, un superbe édifice de style arabo-andalou construit à la fin du XIXème siècle sur une superficie de 8000m2. Comprenant un riad, une mosquée, des bassins, des galeries et des chambres spacieuses, il allie à la luxuriance de ses espaces verts, un répertoire décoratif des plus raffinés.

Voir plus

À quelques pas de là, la place des Ferblantiers, récemment restaurée, présente un joli éventail de boutiques artisanales tandis que le quartier du Mellah, réjouit les visiteurs par ses nombreux commerces d’épices et d’herbes médicinales. Non loin, vous arriverez enfin au Palais Badii, surnommé « l’Incomparable ». Il fut édifié par le sultan saadien Ahmed al-Mansur ad-Dhahbî pour célébrer la victoire sur l’armée portugaise, en 1578. Presque entièrement détruit par le sultan Moulay Ismaïl à la fin du XVIIIème siècle, il conserve quelques vestiges de sa splendeur passée, notamment à travers ses bassins, ses pavillons et son imposant mur d’enceinte où ont élu domicile de nombreuses cigognes. Chaque année, il est à l’honneur pendant le festival du Marrakech du Rire.

En fin de journée, c’est sur la place Jemaa El Fna qu’il faut absolument se rendre pour profiter des animations traditionnelles et déguster les spécialités marrakchies. Et tandis que des rassemblements se forment autour des conteurs, des comédiens, des musiciens ainsi que des jeux populaires, les stands de restauration, les restaurants et les cafés panoramiques attirent les sens dans un joyeux mélange de couleurs et d’odeurs alléchantes.

Ici, brochettes, poissons frits et Harira côtoient les incontournables tanjia, têtes de moutons et escargots.

Découvrez la grille des tarifs d’entrée du Palais Badii et du Palais Bahiaeast

À ne pas manquer : l’après-midi, rendez-vous au Musée des Arts Culinaires pour savourer un thé avant de rejoindre la place Jemaa El Fna pour le dîner. Il rend hommage à la richesse de la gastronomie marocaine en explorant ses ingrédients phares, ses soupes, ses plats de fêtes et ses plaisirs sucrés. 



Jour 02

Pour cette deuxième journée, rendez-vous au pied de la Koutoubia pour une balade en calèche. Activité phare de la ville, elle vous permettra de faire le lien, tout en douceur, entre la ville ancienne et la ville nouvelle.

Après un petit tour, une halte au Jardin de la Ménara, vaste oliveraie aménagée sous la dynastie des Almohades est recommandée. Espace de promenade incontournable, le pavillon de la Ménara (et son bassin mythique) demeure l’un des endroits favoris des marrakchis pour les pique-niques ou, simplement, le plaisir d’une promenade.

À l’heure du déjeuner, le centre-ville de Guéliz regorge lui aussi de bons plans. Aux alentours de la rue Ibn Aicha, laissez-vous guider par les effluves appétissants de restaurants proposant grillades de viande, poulets rôtis, Tajines fumants sans oublier la Tanjia ou encore le célèbre Méchoui. Après le déjeuner, que diriez-vous de profiter de votre passage à Guéliz pour partir à la découverte de son patrimoine ? Édifié à partir de 1913, ce quartier représente la première extension hors des remparts de la ville de Marrakech.

Aujourd’hui synonyme de modernité, de restaurants branchés et des dernières enseignes à la mode, il conserve toutefois quelques brillants exemples de son passé. Vous aurez notamment l’occasion d’admirer, aux alentours de l’avenue Mohammed V, des cafés mythiques, des galeries commerçantes et des hôtels datant du Protectorat, qui font partie intégrante du quotidien des habitants de la ville ocre.

En fin d’après-midi, direction l’immanquable Jardin Majorelle qui, années après années, continue d’attirer les visiteurs du monde entier pour ses couleurs, entre camaïeux de vert et son bleu incomparable. Jardin enchanté du peintre Jacques Majorelle, et plus tard du célèbre couturier Yves Saint-Laurent, cet espace botanique de plus de 300 espèces abrite un musée consacré à la richesse de la culture amazighe. Inauguré en 2011 au sein de l’ancien atelier du peinture français, il témoigne, avec sa collection de 600 objets, de la fascination de Pierre Bergé et d’Yves Saint-Laurent pour cet art et ces traditions toujours vivaces. Adossé au jardin, un splendide espace muséal consacré à Yves Saint-Laurent vous invite également à vous étourdir devant ses audacieuses créations de mode.

Après cette visite haute en couleur, vous aurez peut-être l’envie de vous changer pour vous rendre en tenue de soirée dans l’un des nombreux établissements de la ville. Car oui, mondialement réputée pour sa « nightlife », Marrakech fait souvent vibrer ses invités jusqu’au petit matin.

À ne pas manquer : pour une escale artistique purement marocaine, rendez-vous au croisement de la rue de la Liberté et de la rue de Yougoslavie. En plein cœur du Guéliz, dans un bâtiment construit en 1932, un ambitieux centre d’art expose le patrimoine historique de la ville tout en valorisant la création contemporaine. N’hésitez pas à faire une halte sur sa magnifique terrasse pour vous rafraichir tout en observant la vie du quartier.

Le coup de coeur
de la rédaction

Si vous pensez que Marrakech n’a plus de secrets pour vous, attendez de la découvrir en trois roues ! Aux côtés d’initiés, vous sortirez des sentiers battus et découvrirez des endroits révélant l’âme de cette cité aux multiples visages. À bord d’un side-car vintage, vous sillonnerez la médina, le Guéliz et la Palmeraie et pourquoi pas le désert d’Agafay ou les routes de l’Atlas. Outre la découverte de lieux insolites, ces balades en toute liberté permettent également de créer une connexion entre le visiteur et quelques-unes des figures marrakchies qui ont marqué l’histoire de la cité. Yves Saint-Laurent, Bill Willis, Winston Churchill, Serge Lutens en sont quelques exemples.

Si vous avez un jour de plus…

Direction la vallée de l’Ourika, lieu de villégiature par excellence pour les marrakchis à la recherche de fraîcheur. Située à une trentaine de kilomètres de la cité ocre, la vallée de l’Ourika est la destination toute indiquée pour une escapade à la campagne. Niché au fond de la vallée, le petit village de Setti Fatma invite les amateurs d’excursions à partir à la découverte des cascades. Après l’effort, vous pourrez y déguster un tajine de viande de bœuf ou de chèvre accompagné de légumes ou de pruneaux, typiques de la région. Les amoureux de nature seront également ravis de découvrir aux environs de Tnin Ourika, un jardin aromatique offrant un bel aperçu des multiples usages des plantes médicinales.

Voir plus

En novembre, ne manquez surtout pas de faire halte au sein d’un très bel espace mettant à l’honneur « l’or rouge ». C’est le moment où vous pourrez observer la patiente récolte des pistils de safran. Enfin, sur la route de l’Ourika, les friands de nature et de culture pousseront avec bonheur les portes d’un jardin-musée où il fait bon flâner entre les compositions paysagères et les œuvres d’art fantaisistes. S’étendant sur 2 hectares, ce jardin met à l’honneur les artistes marocains et étrangers d’avant-garde.

Copyright © Office National Marocain du Tourisme, 2021