Chefchaouen
Un week-end au charme insolite en pleine nature

Envie de montagne et de grands espaces, tout en profitant d’une médina animée qui propose de nombreuses découvertes ?

Avec ses façades bleues, ses ruelles étroites, ses portes ornées de détails décoratifs et son patrimoine ancestral, Chefchaouen est une destination insolite, qui vous invite à rêver.

Construite à 600 mètres d’altitude, à flanc de montagne et située à une heure de route seulement de Tétouan, elle fait fantasmer les voyageurs du monde entier avec sa médina bleue, comme posée dans la verdure du Rif.

Mais au-delà de son esthétique, Chefchaouen attire aussi grâce à son ambiance décontractée, son authenticité et la richesse de son histoire.

En effet, la « perle du Rif » se situe au carrefour de multiples influences : amazighe, andalouse et arabe.

Elle compte par ailleurs un important patrimoine religieux avec pas moins de 20 mosquées, 11 zaouïas et 17 mausolées, ce qui lui valût d’être baptisée « El-Madina Es-Saliha », « la Ville-Sainte ».

En plus de son patrimoine religieux et architectural, la cité est entourée de superbes sites naturels : la source de Ras El Ma, les cascades d’Akchour et son Pont-de-Dieu en roche naturelle, la forêt de Talassemtane, les grottes de Toughoubite…pour n’en citer que quelques-uns.

Autant d’excursions à faire en famille ou entre amis pour une immersion inoubliable dans le Rif.

Jour 01

Débutez votre visite de la ville par son incontournable médina.

Pour y entrer, passez par Bab El Ain, la porte emblématique de Chefchaouen qui signe le départ de votre promenade.

Ici, montez, admirez, descendez, prêtez attention aux détails des portes, aux escaliers, flânez dans les galeries d’art, appréciez tantôt le calme environnant de la vieille ville, tantôt les spectacles de rue qui font la part belle aux musiques et chants traditionnels.

Faites une pause déjeuner sur la place Outa El Hammam, où vous pourrez déguster les spécialités locales cuisinées à partir des produits du terroir de la région.

À la fin du repas, laissez-vous tenter par un thé chaouini. Composé de 7 herbes, il réputé pour ses vertus digestives.

Rendez-vous ensuite dans la Kasbah, accessible depuis la place Outa El Hammam.

Construite au XVème siècle par le fondateur de la ville, Moulay Ali Ben Rachid, elle est aujourd’hui encore le symbole du patrimoine historique de Chefchaouen.

Bâtie au cœur de la cité et bordée de jardins, elle se situe juste à côté de la Grande Mosquée. Majestueuse, elle était composée autrefois d’un édifice religieux protégé par un mur, formant ainsi une véritable forteresse.

Reconvertie en hôtel et jardin andalou après l’arrivée des espagnols vers 1920, elle est ensuite devenue un souk dans les années 1950.

Ce n’est qu’une trentaine d’années plus tard que la Kasbah retrouve finalement ses lettres de noblesse avec la création, en 1985, du Musée ethnographique.

Voir plus

Visitez ce dernier, ainsi que l’ancienne prison et le jardin andalou avant de vous rendre en haut de la forteresse pour y contempler la vue.

Puis, redescendez pour poursuivre votre balade en direction de Ras el-Ma, la source principale de la ville, où vous pourrez siroter un jus fraichement pressé, les pieds dans l’eau, au contact des oies quasi-apprivoisées qui vivent dans les parages.

Sur le chemin, c’est l’occasion également de s’arrêter dans les petites boutiques de la ville qui présentent une foule d’objets issues de l’artisanat local.

Tuniques en laine tressée, articles en cuir naturel, ou pièces de vanneries : vous aurez l’embarras du choix devant la diversité des créations proposées.

À l’heure du dîner, poursuivez votre découverte des plats locaux dans les nombreuses petites tables de la ville.

Vous y dégusterez une Bissara typique de la région, ce velouté de pois cassés servi avec un filet d’huile d’olive.

Si vous appréciez les promenades nocturnes et les panoramas grandioses, n’hésitez pas à vous rendre au Mirador de Bouzâafar pour contempler les étoiles et les lumières de la ville qui s’endort.

Avant de rentrer, faites un détour par le centre-ville : place Outa El Hammam, il règne en soirée une ambiance douce et feutrée qui rappelle l’art de vivre mauresque.

Des musiciens y jouent de la guitare et interprètent quelques partitions de musique arabo-andalouse, à la lumière des bougies posées sur les tables des restaurants.

Une expérience inoubliable à vivre en couple ou entre amis.

À ne pas manquer : les lundis et jeudis matin, au niveau de Bab Al Aïn, se tient un marché qui vaut le détour. Vous y trouverez un grand choix d’épices, d’olives, de céréales, de miel de jujubier et diverses plantes aromatiques ainsi qu’une production maraichère locale. Mais aussi des foutas, pièce de tissu que les femmes du Rif portent par-dessus leur jupe, avec un grand choix de couleurs.

Jour 02

Le deuxième jour, prenez la route en direction d’Akchour, surnommé « le paradis perdu », à 45min du centre-ville de Chefchaouen.

Cette vallée abrite en effet des paysages naturels jalonnés de montagnes verdoyantes, de gorges profondes et de sources d’eaux fraîches dont ses fameuses cascades naturelles.

À partir du parking, poursuivez à pied. Pensez à emporter avec vous des chaussures adaptées à la randonnée. Pour optimiser votre expérience, il est recommandé de recourir à l’un des guides officiels présents sur place qui proposent leurs services.

En effet, la randonnée qui mène aux cascades dure environ 3 heures. Le premier tronçon d’une heure vous mènera jusqu’au pont de Dieu, un arc de roche de 25 mètres de hauteur formé au-dessus de la rivière.

Une œuvre d’art naturelle et majestueuse due à l’érosion de l’Oued Farda dans lequel vous aurez l’occasion de vous rafraichir à votre guise.

Le second tronçon de la randonnée, vous invite à vous promener le long des cascades, et à vous arrêter pour déguster un tajine dans des lieux aménagés au bord de la rivière.

Vous vous laisserez aussi tenter par les articles et bijoux en argent façonnés par les artisans locaux.

Faites un détour par l’un des écolodges pieds dans l’eau de la région, pour une pause-café ou un goûter dans un cadre époustouflant.

À ne pas manquer : en famille ou entre amis, le camping situé en contrebas vous attend pour y faire de la tyrolienne et profiter d’un large espace de jeux.

Le coup de coeur
de la rédaction

Si vous aimez combiner randonnée et escalade, allez à la découverte du mont Kalaa (1600m d’altitude, le plus accessible, pour une aventure en famille ou du mont Tissouka (+2000 mètres, pour les plus sportifs) situés aux alentours de Chefchaouen.

Il est conseillé de prendre un guide officiel pour vous accompagner dans l’ascension.


Une fois arrivé au sommet, vous aurez une vue à couper le souffle sur toute la région jusqu’à la mer Méditerranée.

Comptez une journée pour atteindre le mont le plus élevé et le redescendre.

Si vous avez un jour de plus…

Impossible de faire l’impasse sur le Parc national de Talassemtane inauguré en 2004 et ses forêts odorantes de sapins, cèdres et pins.

Situé à une heure de route, à l’est de Chefchaouen, il se déploie sur une superficie de 58.950 hectares dans la partie centrale du Rif.

Sa grande biodiversité en fait un spot remarquable.

Outre les grottes, les gorges et autres falaises, vous pourrez y voir plus de 239 espèces végétales et une quarantaine de mammifères dont l’emblématique singe Magot.

Le tout, dans un concert de chants d’oiseaux grâce à la présence de plus de 100 espèces différentes. L’iconique aigle royal y a fait son nid aussi. Préservé et à préserver, le parc fait d’ailleurs officiellement partie de la Réserve de Biosphère Transcontinentale de la Méditerranée.

Vous aimerez aussi

48h à Khenifra

Un week-end pour se ressourcer entre lacs, montagnes et forêts

Voir la destination east
48h à Laâyoune

Un week-end pour se ressourcer entre lacs, montagnes et forêts

Voir la destination east
48h à Tafraout

Un week-end pour se ressourcer entre lacs, montagnes et forêts

Voir la destination east
Copyright © Office National Marocain du Tourisme, 2021