Casablanca
Se divertir et se cultiver le temps d’un week-end

Casablanca est une ville qui vous attire ? Connaissez-vous les différents visages de cette ville bouillonnante ? Avez-vous déjà visité ses musées, ou déambulé le long de sa corniche sur l’océan ? Assisté à l’un de ses festivals ou profité d’un après-midi dans ses parcs ? Effervescente et audacieuse : Casablanca fascine.

Capitale économique tentaculaire, mégapole aux plus de 3 millions d’habitants, ville qui ne dort jamais, embarquée dans une course à la grandeur incessante… Impossible de stopper son développement et sa frénésie. Pourtant, derrière son image de capitale économique, Casablanca se révèle populaire, contrastée, plurielle. Encore faut-il prendre le temps de la visiter, de la regarder, de l’écouter. Faire un pas de côté pour échapper à son mouvement incessant et découvrir sa richesse architecturale et son patrimoine unique, sa gastronomie cosmopolite et ses commerces.

Il n’existe pas qu’une seule Casablanca, il y’en a plusieurs : à vous de créer la vôtre au gré de vos visites, vous ne serez pas déçu !

Jour 01

S’il vous faut débuter votre visite de Casablanca, c’est à partir de la place Mohammed V. Lieu emblématique de la ville, vous y croiserez passants, familles, vendeurs ambulants et pigeons attirés par ses fontaines. Fraîchement rénovée, elle offre un panorama architectural des plus riches. Vous y découvrirez, au sud de la place, la Wilaya et sa tour de 50 mètres de haut ainsi que le Consulat de France et sa statue équestre du Maréchal Lyautey. Derrière vous, sur la place, admirez les bâtiments centenaires de Bank Al Maghrib et La Grande Poste, avec leurs détails Art déco, ainsi que le Palais de Justice.
Côté ouest, se dresse l’impressionnant nouveau Grand Théâtre de Casablanca que l’architecte Christian de Portzamparc a imaginé comme une structure aérienne sur le point de prendre son envol.

Voir plus

En quittant la place, vous pouvez descendre le boulevard Hassan II qui longe le tramway et vous enfoncer dans l’une des rares parties piétonnes de la mégapole. Vous y croiserez de nombreux bouquinistes et prendrez le temps de lever les yeux pour découvrir les immeubles caractéristiques de l’architecture Art Déco du centre-ville. En arrivant Place des Nations-Unies, tournez à droite sur le boulevard Mohammed V et poursuivez votre promenade jusqu’au Marché Central, où les Casablancais viennent s’attabler pour manger du poisson frais. Remontez sur votre droite en passant devant le cinéma Rialto et sa fameuse façade à l’effigie d’Oum Kalthoum, puis encore à droite, slalomez entre les cafés à l’ancienne pour prendre l’une des nombreuses galeries souterraines qui vous permettra de retourner sur le boulevard Mohammed V.

Traversez ensuite la place des Nations-Unies en direction de Bab Marrakech, la grande porte de la médina qui se dresse en face de vous. La visite guidée de la médina est fortement recommandée pour ne pas manquer ses anecdotes et ses trésors cachés. Enfoncez-vous derrière les remparts, dépassez les boutiques de vêtements et de chaussures pour arriver au Quartier des bijoutiers, puis en continuant tout droit, vous arriverez dans la partie plus authentique de la vielle ville.

La faim se fait sentir ? Arrêtez-vous à La Sqala, cette ancienne forteresse militaire rénovée et transformée en restaurant (vous pouvez y entrer à pied depuis la médina ou y aller en taxi) pour un brunch traditionnel marocain. Profitez-en pour découvrir l’histoire de ce lieu bâti en 1769 qui donne sur le grand port de Casablanca, l’un des plus grands d’Afrique.

Après déjeuner, sortez de l’enceinte de la médina pour aller vous balader dans le port de Pêche. Les poissons y sont vendus à la criée et les pêcheurs, de retour après de longues heures passées en mer, y démêlent leurs vastes filets rouges assistés par les mouettes. En sortant, prenez un taxi qui vous fera longer la toute nouvelle Marina et ses galeries commerciales pour vous amener sur le parvis de la Mosquée Hassan II qui, avec son minaret culminant à 210 mètres de hauteur fait partie des plus grandes mosquées du monde. En sortant, dirigez-vous vers les pêcheurs à la ligne en contrebas et longez la promenade qui borde l’Atlantique jusqu’au phare. Vous pourrez peut-être même monter en haut du phare El Hank pour contempler le panorama imprenable sur la ville d’un côté et l’océan de l’autre. Continuez de longer la côte jusqu’à arriver à la Corniche et son enfilade de restaurants, où vous pourrez boire un jus et commander quelques tapas au soleil couchant ou tout simplement dîner avec l’une des plus belles vues sur l’Atlantique. À la nuit tombée, vous aurez l’occasion de profiter de la « night life » casablancaise et ses nombreux lieux dansants – histoire de vivre l’effervescence de Casablanca jusqu’au crépuscule.

À ne pas manquer : si vous êtes amateurs d’expériences authentiques, n’hésitez pas à vous attabler avec pêcheurs et habitués dans les petits établissements du port. Vous pourrez y déguster au choix une « Mqila » avec calamars et crevettes ou encore des sardines, des soles ou de petits merlans grillés au barbecue. Pour ceux qui préfèrent manger au restaurant, plusieurs alternatives sont possibles dans l’enceinte du port.



Jour 02

Vous pouvez débuter votre deuxième journée par une balade dans l’incontournable quartier des Habous, situé à quelques pas du Palais Royal. Cette médina traditionnelle construite au début du XXème siècle, détient malgré sa jeune histoire, un charme fou. Entre ses espaces verts, ses arcades, ses minarets, ses bâtiments officiels aux toits de tuiles vertes et ses petites bâtisses blanches, vous aurez l’impression de voyager hors du temps. Pièces artisanales et pâtisseries vous y attendent. 

Vous ne manquerez pas de visiter la Mahkama du Pacha, édifice dont la construction a été entamée en 1941 par l’architecte Auguste Cadet, qui témoigne de la richesse et de la diversité des savoir-faire marocains.

Une fois la visite terminée, traversez le chemin de fer pour vous diriger vers le quartier de Derb Sultan et déjeuner sur la place des Bouchers. Là, vous achèterez votre viande directement dans l’une des boucheries pour la faire cuire sur place. Très appréciée, ce lieu est particulièrement fréquenté le week-end pour le déjeuner.

Vous pourrez ensuite vous enfoncer dans la très commerçante rue Aït Yafelmane, où les casablancais s’affairent pour tous types d’achats, jusqu’à parvenir au boulevard Al Fida et retourner au centre-ville.

Arrêtez-vous au rond-point d’Europe, sur lequel trône l’imposante Église Notre-Dame-de-Lourdes dont vous pourrez apprécier le travail de vitrail, puis descendez l’avenue Mers Sultan et promenez-vous dans les ruelles adjacentes pour y découvrir des façades d’immeubles Art déco. Continuez toujours tout droit jusqu’à arriver derrière la Wilaya du Grand Casablanca. Face à vous, prenez le boulevard Rachidi bordé de palmiers, en longeant le nouveau skate-park dit « Nevada » et ses larges façades peintes par des artistes de rue. Vous déboucherez sur l’Église du Sacré-Cœur. Cet impressionnant édifice, imaginé par l’architecte Paul Tournan, a nécessité pas moins de 25 années de construction et mêle avec brio architecture gothique et Art déco, ce qui en a fait un chef d’œuvre architectural. Vous pourrez ensuite vous balader à quelques pas de là, dans le majestueux parc de la Ligue Arabe fraîchement rénové. Vous êtes amateurs d’art contemporain ? Poussez sur le boulevard Roudani direction la Villa des Arts pour découvrir ce lieu incontournable qui multiplie les expositions tout au long de l’année.

À ne pas manquer : Casablanca, l’infatigable, regorge d’évènements culturels : festivals de musique (L’Boulevard, Jazzablanca…), vernissages d’expositions d’art contemporain, festival d’art de rue (Sbagha Bagha) mais aussi épreuves sportives (Marathon International de Casablanca). Quelle que soit la période de l’année où vous vous y rendez, n’hésitez pas à vous renseigner sur la programmation de la ville blanche.

Le coup de coeur
de la rédaction

Étendu sur près de 30 hectares, le parc de la Ligue Arabe est sans conteste, le « poumon vert » de Casablanca. Aménagé en 1916, il est d’abord baptisé « parc Lyautey » avant d’acquérir son nom actuel au moment de l’Indépendance du Maroc.
Entièrement rénové et fraîchement réouvert, vous apprécierez de vous balader dans ses larges promenades bordées de palmiers et d’allées fleuries, de vous rafraîchir le long de son vaste bassin et d’y laisser jouer vos enfants, si vous êtes en famille. Vous pourrez aussi y admirer les arches colorées du célèbre artiste Daniel Buren, qui s’imbriquent parfaitement dans d’anciennes colonnades du début du XXème siècle, et profiter du calme au cœur de l’effervescence.

Si vous avez un jour de plus…

Poussez jusqu’à l’extrémité sud de la ville, au-delà de la Corniche, à l’extrémité de la plage d’Aïn Diab. Là, deux univers radicalement différents se côtoient. Visitez d’abord l’îlot de Sidi Abderrahman, ce massif rocheux immergé qui abrite le mausolée du saint dont il porte le nom et que vous pourrez rejoindre en traversant un pont. En quittant ce lieu imprégné de spiritualité, vous découvrirez sur votre droite, l’imposante bâtisse du plus grand mall d’Afrique, qui s’étend sur 250.000 mètres carrés. C’est l’endroit parfait pour faire votre shopping, tout en profitant d’une pause déjeuner avec vue sur mer. Si vous êtes en famille, optez pour quelques heures dans le parc d’attraction et animalier situé à proximité.

Copyright © Office National Marocain du Tourisme, 2021