Tiznit,
Culture, nature et loisirs près de l’océan

Envie de dépaysement total près de l’océan et entouré de montagnes ? Cap sur Tiznit, dans la région de Souss-Massa.

Des plages sauvages appréciées des surfeurs du monde entier à ses grottes de pêcheurs, de la Réserve naturelle de l’oued Massa aux oasis verdoyantes, en passant par sa médina et son patrimoine artisanal, Tiznit et sa région vous invitent au lâcher prise et à la découverte.

A 81 km au sud d’Agadir et à 15 km seulement de l’océan, Tiznit fut fondée en 1882 par le sultan alaouite Hassan Ier.

Dans sa médina, derrière de puissants remparts orangés, vous découvrirez son histoire et ses mystères dont le mythe du « Sultan bleu», le légendaire El Hiba de Mauritanie qui régna sur la région – après s’être proclamé sultan à Tiznit. Vous pourrez également admirer sa légendaire source qui jaillit en pleine ville, tel un mirage.

Entre amis ou en famille, avec son authenticité et sa générosité amazigh, Tiznit est une destination de choix pour se ressourcer.

La pépite
de Tiznit

La Kasbah d’Aghanaj ou Forteresse d’Aghnaj

La Kasbah d’Aghanaj ou Forteresse d’Aghnaj est l’un des lieux historiques les plus importants de la médina de Tiznit. Bâtie en 1820 sur plus de 6 000 m², c’est le Caid Mohammed Aghanaj El Hahi qui lui a donné son nom. Ce dernier, engagé dans une campagne militaire autour de l’Oued Massa, y a installé ses troupes, pour leur faciliter l’accès à la source d’eau de Tiznit.

Protégée par une grande muraille de terre battue avec cinq tours de renforcement, elle surplombe la « Source Bleue » ou « Aïn Aqdim ».

Voir plus

Grâce à un projet de réhabilitation, la kasbah s’est transformée et révèle aujourd’hui deux espaces : le musée et ses ateliers d’artisans ainsi que le jardin olfactif et son théâtre en plein air. C’est une belle promenade qui vous attend à travers le jardin avant d’arriver dans le musée pour y découvrir deux siècles de patrimoine.

Spécialités culinaires & Terroir

Savoureuse et naturellement généreuse, la gastronomie de la région Souss-Massa est un héritage ancestral.

C’est le cas d’un plat qui se prépare essentiellement lors du nouvel an amazigh : la tagoula (aussi appelée « Tagla »). Cette préparation à base de maïs ou d’orge, qui nécessite au moins quatre heures de cuisson, est finement arrosée d’huile d’olive, d’argan, de miel ou de beurre fondu. Avant d’être servie, le noyau d’une datte est enfoui au fond du plat. La tradition évoque une année florissante pour celui ou celle qui le retrouve.

Voir plus

Parmi les autres plats typiques de la région, figure également l’Ourkimn à base de plusieurs féculents (grains de maïs, d’orge, de blé, lentilles, fèves…) ainsi que de pieds de mouton. Ce plat traditionnel se prépare également une fois par an, non seulement pour marquer le jour de l’an Amazigh, « Id Ennayer », mais aussi pour souhaiter une bonne saison agricole.

Vous pourrez également goûter à une soupe typiquement amazigh appelée azkif, et qui se compose de différents types de farine (maïs, semoule, orge), très appréciée au petit-déjeuner. Enfin, ne ratez pas l’incontournable « baddaz ». Cette version du couscous à base de poulet, de viande ou même de poisson est préparée avec une semoule de maïs et de l’huile d’argan, indispensable à la réussite de ce plat.

Le coup de cœur

Mythique et poétique, la « source Bleue », véritable oasis au cœur de la ville, vaut qu’on s’y attarde pour sa beauté.

Selon la légende, la ville tient son nom d’une sainte femme, Lalla Znina qui s’est repentie de ses péchés. En signe de pardon, cette source d’eau aurait jailli à ses pieds. Depuis, la ville se serait construite progressivement autour de cette source et l’activité économique, à majorité agricole, s’y est développée. Aussi appelée « Aïn Aqdim », elle a bénéficié d’une réhabilitation en 2015. Elle est rapidement devenue un lieu d’attraction familiale et une curiosité pour tous visiteurs. Ses eaux bleu turquoise font partie du patrimoine naturel de la ville et se fondent parfaitement dans le paysage urbain.

L’instaspot
à ne pas manquer

Legzira

Impossible de venir dans la région de Tiznit sans figer cette image de carte postale : la plage de Legzira, à une cinquantaine de kilomètres au sud.

La « Plage Rouge » est réputée pour ses falaises vertigineuses se jetant dans l’océan et ses splendides arches creusées dans la roche par les marées au fil des siècles. La rencontre de l’Anti-Atlas et de l’océan Atlantique a donné vie à cette œuvre d’art naturelle.
On y accède en descendant 200 marches. Au coucher de soleil, la magie opère et vous aurez la meilleure lumière pour un cliché : les derniers rayons du jour entrent à l’intérieur des grottes naturelles taillées par les vagues.

Copyright © Office National Marocain du Tourisme, 2021