Tarfaya,
Détente, histoire et loisirs entre mer et désert

Besoin de vous ressourcer entre mer et désert dans une atmosphère reposante? Partez à la découverte de Tarfaya !

Port de pêche authentique, vous profiterez de ses kilomètres de plage de sable blanc et de ses loisirs balnéaires, tout en découvrant l’une des plus belles lagunes du Maroc.

Sa biodiversité étonnante constitue une étape importante pour les oiseaux migrateurs et ses sites naturels, comme la sebkha de Tah (composée de falaises recouvertes de coquillages) représentent de véritables spectacles à ciel ouvert.

Située sur la côte Atlantique à environ 500 km au sud d’Agadir, face aux Îles Canaries, Tarfaya est une ville au passé glorieux.

Entre la fin du XIXème siècle et le début du XXème, la ville est sous contrôle britannique. A la fin des années 1920, Tarfaya constitue une escale importante sur les routes de l’Aéropostale entre l’Europe (Toulouse) et le Sénégal grâce à la fondation de l’aérodrome de Cap Juby dont le chef d’escale n’est autre que le célèbre écrivain et aviateur français, Antoine de Saint-Exupéry.
En 1958, à l’issue de la guerre d’Ifni, Tarfaya est restituée au Maroc et le 6 novembre 1975, elle devient le point de rassemblement de la célèbre Marche Verte, savamment orchestrée par feu sa Majesté le roi Hassan II.
Depuis, entre océan et désert, cette destination authentique fait le bonheur des aventuriers en quête de découvertes ! Vous y découvrirez une cité historique dont le nom est à jamais lié à Saint-Exupéry, qui s’inspira d’ailleurs de la région de Tarfaya pour écrire « Le Petit Prince ». La culture est également mise à l’honneur chaque année lors du Festival du Petit Prince du Désert et du Festival International de Tarfaya.

La pépite
de Tarfaya

Ras el-Ma

A 70 km au nord de Tarfaya, au sein du Parc national de Khnifiss, se trouve la plus vaste lagune de la côte atlantique marocaine. Étendue sur 65 000 hectares, la lagune de Naïla se présente sous la forme d’un cordon dunaire constituée d’un bras de mer de 20 km de long et de quelques centaines de mètres de large. Les paysages sont d’une beauté exceptionnelle : d’un côté, des dunes de sable s’étendent à l’infini. De l’autre, des falaises qui laissent entrer l’océan.

Voir plus

Du vert des herbes hautes de la lagune, au jaune et au blanc du sable, en passant par le bleu cristallin de la mer : le contraste entre la mer et le désert est saisissant. Ses eaux regorgent de poissons et font le bonheur des pêcheurs. Mais la lagune constitue surtout une étape importante pour les oiseaux migrateurs. Elle abrite près de 20.000 oiseaux en période d’hivernage. Vous pourrez y rencontrer des cormorans, des hérons cendrés, des flamants roses et des espèces moins communes comme des huîtriers pies et des sternes caspiennes.

Spécialités culinaires & Terroir

A Tarfaya, la culture Hassanie est largement dominante et la gastronomie s’en inspire constamment.

Vous pourrez donc y déguster des plats typiques du grand sud marocain comme le tajine de dromadaire aux dattes, les brochettes de filet de dromadaire marinées au miel ou la soupe d’orge (tchicha ou dchicha), à base de lait de chèvre.

Du fait de sa situation géographique, la ville met également à l’honneur le poisson sous toutes ses formes : en tajine, grillé ou en friture.

Le coup de cœur

Partez sur les traces de l’aventurier et écrivain français, Antoine de Saint-Exupéry ! Le Musée Antoine de Saint-Exupéry représente pour tout visiteur un véritable coup de cœur.

Il a été fondé en 2004, au bord de l’ancienne piste de l’aérodrome, à 30 mètres de la plage, avec l’aide de l’association « Mémoire de l’Aéropostale ». Attirant environ près de 1 000 visiteurs chaque année, il abrite une collection de documents, cartes et manuscrits anciens qui témoignent de l’histoire et des grands événements que la ville a vécu au cours des siècles derniers. Ce musée est aussi le témoin de la relation privilégiée entre la ville de Tarfaya et « Saint-Ex », comme on le surnomme, auteur du célèbre « Petit Prince ». C’est d’ailleurs ici qu’il écrit son premier roman : « Courrier Sud ».

En fin de visite, n’hésitez pas à passer des moments précieux avec les bénévoles qui animent ce lieu de mémoire, avant d’en signer le livre d’or.

L’instaspot
à ne pas manquer

Casa del Mar

Les ruines de la Casa del Mar, littéralement « maison de la mer », résument à elles seules l’histoire et la beauté de Tarfaya.

Cette forteresse, qui domine la plage depuis 1882, est le vestige du comptoir commercial fondé par les Britanniques.
À marée basse, vous pourrez marcher sur la plage jusqu’à la Casa del Mar, respirant à pleins poumons l’air iodé. Au coucher du soleil, le décor vous inspirera forcément un selfie à partager !

Copyright © Office National Marocain du Tourisme, 2021