Larache,
Plages, histoire et culture sur l’atlantique

Besoin de vous ressourcer au cœur d’une ville balnéaire, dotée d’un patrimoine historique ? À 86 kilomètres au sud de Tanger, Larache vous accueille dans un cadre apaisant. Promenades, baignades, repas face à la mer et visites culturelles sont au rendez-vous dans cette petite ville au style andalou.

Avec ses façades blanches et bleues, ses bâtiments de style mauresque, son marché, ses plages, sa forêt méditerranéenne et son site archéologique, Larache est une ville qui a du cachet. Il y règne une douceur de vivre qui se prête parfaitement à un séjour en famille ou entre amis.

La cité bleue et blanche vous séduira tout comme elle a séduit l’écrivain et poète Jean Genet qui y vécut l’essentiel de ses dernières années. Il y adorait les paysages et la nostalgie de l’époque espagnole.

Bâtie sur le flanc d’une colline, face à l’océan Atlantique et à l’embouchure du fleuve Loukkos, la petite ville fût un port majeur du Maroc au XVème siècle. Son histoire commence avec la célèbre cité de Lixus, ville antique fondée par les Phéniciens vers -1100 avant J.C. Lixus déclina ensuite au profit de la ville nouvelle de Larache, construite de l’autre côté du fleuve. L’influence de Larache s’accrut avec les expansions espagnoles et portugaises et son importance stratégique ne cessa alors de s’accroître.

Aujourd’hui encore, Larache est une escale privilégiée qui séduit autant par sa discrétion que par son authenticité.

La pépite
de Larache

Nuestra Señora del Pilar

L’église Nuestra Señora del Pilar située au niveau de l’avenue Mohamed V séduit tout visiteur qui s’y attarde. Inaugurée en 1931, elle conjugue adroitement une disposition traditionnelle en croix latine, une composition intérieure épurée, des volumes basés sur le cubisme et des motifs décoratifs arabisants (tels que la sebka).
L’impact de la façade et du clocher dans le paysage urbain de la médina est remarquable.

L’église est devenue aujourd’hui le Centre social des Filles de la Charité et passer l’admirer pour prendre quelques clichés vaut le détour !

Spécialités culinaires & Terroir

Si vous aimez la cuisine ibérique, vous êtes au bon endroit ! La ville de Larache étant à proximité de l’Espagne, sa gastronomie est historiquement influencée par sa cuisine. Paella, tortilla, gaspacho, fritures de poissons font partie des plats que vous pourrez déguster dans l’un des nombreux petits restaurants de la place de la Libération. Les plus célèbres, situés à côté du marché, proposent des plats variés avec du poisson frais et un grand choix de tajines et salades marocaines.

Les nombreux cafés de la ville, notamment ceux situés sur le Balcon del Atlantico, proposent quant à eux de délicieux petits plats simples et goûteux pour déjeuner sur le pouce avec une vue magnifique sur la mer. Pour le petit-déjeuner, les churros sont incontournables, surtout ceux des arcades de la place ou près du jardin des Hespérides.

N’oubliez surtout pas de faire un tour au marché pour goûter les célèbres oranges fraîches du Loukkos, les fraises et les melons de la région.

Le coup de cœur

Le petit souk de la médina de Larache est emblématique. Construit à la fin du XVIIème siècle, son architecture ressemble beaucoup à celle d’Essaouira, dessinée par l’ingénieur français Théodore Cornut. Le petit souk se trouve sur la place de la Libération, de l’autre côté de la belle porte de Bab Barra, construite pendant le protectorat espagnol. Par celle-ci, vous pourrez accéder à la place de l’Alcaiceria datant du XVIIIème siècle, pour découvrir cet endroit unique.

Centre névralgique de la ville, c’est à cet endroit que se joignent l’ancienne et la nouvelle médina. Avec ses jolies ruelles, ses maisons blanches et son ciel bleu, elle vous mènera jusqu’au petit souk qui propose des produits locaux et un grand choix d’objets anciens à chiner.

L’instaspot
à ne pas manquer

L’Esplanade du Makhzen

Pour faire une très belle photo souvenir, direction l’Esplanade du Makhzen ! Elle résume à elle seule la richesse architecturale de Larache. Elle se situe à l’entrée de l’ancien chemin de Fès où se trouvait la porte des Écuries, aujourd’hui disparue. Avec la porte de la Kasbah, elle délimite l’axe principal de l’ancienne médina.

Fortifiée à l’origine, elle accueillait la place d’armes du palais du XVème siècle. Durant l’occupation espagnole du XVIIème siècle, elle resta annexée à la demeure et aux jardins du gouverneur. Malgré la démolition de la barbacane, la place du Makhzen conserve un élément aux caractéristiques uniques dans l’ensemble défensif de la fin du XVème siècle : la tour du Juif. La silhouette massive de cette tour carrée en pierre de taille, surplombe l’estuaire et la splendide colline de Lixus.
À vos appareils photos !

Copyright © Office National Marocain du Tourisme, 2021