Laâyoune,
Désert, plages et culture dans le Sahara

Vous rêvez de partir à l’aventure ? De découvrir une autre facette du Sahara entre mer et désert ?

Prenez la route du Grand Sud en direction de Laâyoune.

Bordée par l’océan et les dunes, la capitale du Sahara marocain vous promet des expériences uniques et mémorables.

Exploration du désert à dos de dromadaires ou en quad, bivouac pour assister au lever de soleil sur les dunes, découverte de la faune et de la flore du Parc National de Khnifiss et sa lagune protégée.

A Laâyoune, vous pourrez également vous divertir grâce à l’océan avec ses longues plages, ses activités de pêche ainsi que des curiosités naturelles comme le bateau échoué sur le rivage ou encore le célèbre « Trou du Diable ». Si vous vous intéressez à la culture hassanie, Laâyoune est un lieu privilégié pour aller à la rencontre des traditions sahraouies.

Chaque année, la ville accueille des visiteurs de tout le Royaume à l’occasion du Festival des Arts de la Rue. Organisé au mois de novembre, il peut être l’occasion d’un séjour mémorable, grâce à ses spectacles folkloriques et artistiques.

Ville saharienne authentique, Laâyoune a connu une métamorphose sans précédent depuis 1976.

Au fil du temps, cette ville fondée sur la rive gauche de l’oued Seguia El-Hamra est devenue une destination attractive à la croisée des cultures et des paysages, entre mer et désert.

La pépite
de Laâyoune

Les cascades de Khaoui Naam

Découvrez un canyon vertigineux d’où s’écoule une eau salée et riche en fer.

Il faut parcourir 125 kilomètres de piste sablonneuse à bord d’un 4×4 pour atteindre les cascades de Khaoui Naam, situées au nord-est de Laâyoune.

Mais le chemin en vaut le détour ! Creusée à-même la roche, la gorge prend forme à travers une succession de plans d’eau qui varient du vert à l’orange en fonction de la luminosité.

Un spectacle naturel époustouflant en plein cœur du désert.

Spécialités culinaires & Terroir

Figurant parmi les plats préférés des habitants de la province de Laâyoune, le Tichtar est composé de viande de dromadaire séchée au soleil et longuement mijotée à feu doux. La graisse de la bosse du dromadaire (Loudek) sert quant à elle à cuire des aliments et à rehausser leur goût.

À Laâyoune, le couscous traditionnel est dit « Khoumassi », car il se compose de 5 céréales. Il se déguste également en version sucrée, avec du miel et des dattes.
Si vous le souhaitez, vous pourrez repartir avec ce mélange de céréales qui est commercialisé dans des coopératives féminines locales.

Mais le plat le plus célèbre de Laâyoune est sans doute la « Zaynaba », de la viande de chèvre confite dans des braises enfouies dans le sable.

A tester absolument si vous êtes dans la région !

Voir plus

 Un autre délice de la cuisine locale est le Tajine sahraoui préparé avec de la viande « Al Falka » (dromadaire) ou de la viande « Afachay » (mouton) accompagnée de légumes. Enfin, côté boissons, le lait de dromadaire fermenté est très consommé, accompagné de dattes.

Le coup de cœur

« La colline aux oiseaux », est un parc ornithologique situé en plein cœur de Laâyoune.

Il abrite différentes espèces qui évoluent dans de grandes volières entourées de jardins fleuris.

Vous pourrez y admirer des variétés d’oiseaux exotiques venant d’Afrique centrale, d’Égypte ou encore d’Amérique Latine, dont des perroquets multicolores.

L’instaspot
à ne pas manquer

L’ancien sardinier échoué

Pour un cliché sensationnel et véritablement original, il vous faut capturer l’ancien sardinier islandais échoué sur la plage de Laâyoune.

Cette impressionnante épave, aujourd’hui en partie recouverte par la rouille, laisse encore apparaître par endroits ses tons bleus d’origine.

Laissée à l’abandon, la carcasse du bateau donne au lieu une atmosphère particulière.

Copyright © Office National Marocain du Tourisme, 2021