El Jadida,
Plage, patrimoine et équitation face à l’Atlantique

Une parenthèse balnéaire dans une ville d’histoire, vous en rêvez ?

Si, ajouté à cela, vous aimez les chevaux, El Jadida est faites pour vous ! Au-delà de son patrimoine culturel très riche, El Jadida possède des plages de sable fin s’étendant à perte de vue et deux ports de pêche qui font le bonheur des amateurs de poisson.

La ville entretient également une relation particulière avec les sports équestres, grâce notamment à l’organisation, chaque année, du Salon du Cheval, ce qui lui vaut son surnom de « capitale du cheval » du Royaume.

Située sur la côte Atlantique, à une centaine de kilomètres de Casablanca, El Jadida constitue une escale de charme. C’est au XVIème siècle qu’elle a été fondée par les explorateurs portugais, en route pour l’Inde. Construite comme une colonie fortifiée, ouverte sur une vaste baie, elle s’est peu à peu développée jusqu’à devenir un carrefour commercial convoité. Au XVIIIème siècle, les Portugais sont chassés de la ville et au milieu du XIXème siècle, elle est rebaptisée « la nouvelle » : El Jadida.

Aujourd’hui, elle conserve le souvenir de son multiculturalisme, puisque les communautés juives, musulmanes et chrétiennes y ont cohabité au cours des siècles. Plus encore, son architecture et son urbanisme offrent un témoignage exceptionnel des influences croisées entre culture marocaine et européenne, ce qui l’inscrit sur la Liste du Patrimoine Mondial de l’UNESCO en 2004.

La pépite
d’El Jadida

La Citerne d’El Jadida

Si vous n’avez jamais visité la Citerne d’El Jadida, vous devez découvrir ce trésor caché !

Et pour cause, ce site patrimonial construit au début du XVIème siècle a été conçu dans un souterrain, situé en dessous du château fort de la ville. Il n’a été découvert qu’accidentellement, en 1916.

Composé de six vastes salles soutenues par 25 piliers, l’espace aurait initialement servi de grenier avant d’être reconverti en citerne, afin de permettre aux populations portugaises de stocker de l’eau potable durant le siège de 1769.

Voir plus

Aujourd’hui accessible à tous, elle offre une pause enchanteresse dans la visite de l’ancienne forteresse: son puit de lumière, ses voûtes de pierres et leurs reflets dans l’eau confèrent au lieu une atmosphère mystérieuse et poétique de décor de cinéma, que de nombreux réalisateurs ont sublimé chacun à sa manière.

Spécialités culinaires & Terroir

Amateurs de poisson, El Jadida est une ville pour vous ! Port de pêche majeur du Maroc, ici, vous pourrez déguster de nombreux poissons tout juste pêchés tels que le bar, l’ombrine, l’espadon et bien sûr la sardine. Ils vous seront servis en fritures, grillade ou encore en tajine, avec des légumes.

La région de Doukkala est aussi connue pour ses savoureux produits du terroir comme la figue d’Ouled Frej. Réputée à travers le Royaume, la production avoisine les 2 000 tonnes par an.

Voir plus

Le raisin violet de Doukkala est également une spécialité du terroir de la région d’El Jadida. Labellisé, sa production représente presque un tiers de la production nationale de raisin. Séchés mais aussi conditionnés en confitures, en gelées ou confits, ces fruits peuvent se déguster tout au long de l’année.


Au fil du temps, l’installation de différentes communautés dans la région, dont la communauté juive, a impacté durablement les traditions culinaires d’El Jadida. La Skhina demeure ainsi l’un des incontournables de sa gastronomie.

Traditionnellement consommé le samedi midi, ce plat est composé de viande de bœuf, de pommes de terre, de pois chiches, d’œufs et de blé, le tout cuit pendant des heures.

Le coup de cœur

Reconnue comme étant « la capitale du cheval », la ville d’El Jadida accueille chaque année le Salon du Cheval dans l’un des plus important haras du Royaume.

Initialement créé en 1913 par le Maréchal Lyautey, le Haras National d’El Jadida a été reconstruit et modernisé à partir de 2013. Situé à l’entrée de la ville, face à l’océan Atlantique et non loin de l’hippodrome Lalla Malika, il s’étend sur une superficie de 5 hectares et se compose notamment de 6 écuries, un centre de reproduction, une sellerie, une forge, deux carrières et un centre équestre.

Spécialisé dans les chevaux de course et de Tbourida (fantasia), il abrite aujourd’hui 72 étalons, toutes races confondues, destinés à la reproduction. Au sein du haras, le Royal Club Équestre vous accueille toute l’année pour des cours d’équitation, des balades sur la plage, des randonnées dans la région et des stages d’initiation.

L’instaspot
à ne pas manquer

Le port de pêche

S’il y a un lieu hautement photogénique à El Jadida, c’est sans hésiter son port de pêche.

Avec sa multitude de barques aux couleurs vives amarrées les unes contre les autres et ses mouettes qui survolent le lieu à la recherche de sardines, vous avez de quoi capturer un cliché authentique et 100% Jdidi.

Et pour ajouter une touche pittoresque à votre photo, optez pour un cadrage avec la forteresse de la Cité Portugaise en toile de fond.

Copyright © Office National Marocain du Tourisme, 2021